Notre parcours partagé

Une foi pour chaque jour jusqu’en 2020

Avec Une foi pour chaque jour jusqu’en 2020

par Jordan Hageman

En tant que contributrice régulière du magazine testimony, j’ai l’occasion de parler avec nos pasteurs APDC à travers tout le pays afin de rendre témoignage de ce que Dieu fait dans leurs assemblées respectives. Cela me donne une perspective assez fascinante. Que vous en ayez pleinement conscience ou non, Dieu est en train de faire quelque chose de particulier au Canada. Quand vous découvrez en parlant avec un pasteur de l’Alberta rurale que la vision et la mission que Dieu leur a données sont les mêmes que celles qu’ont reçu un pasteur en milieu urbain à Toronto, mais aussi que celles que l’église que vous fréquentez a adopté à l’automne, cela vous fait réfléchir.

Mon mari, pasteur APDC à Stone Creek en Ontario, et moi-même avons participé au Congrès général de notre Fraternité au printemps 2018 où nous avons célébré le lancement de l’année du centenaire des APDC. C’était la première fois que nous assistions à un Congrès général, et nous ne savions pas trop à quoi nous attendre. Ce fut bien au-delà de nos attentes, et cela pas seulement parce que cette conférence avait été si bien organisée dans la belle ville de Victoria

(C.-B.), mais parce qu’il y a eu là un sens très fort et tangible d’unité et de vision parmi notre Fraternité. Un des moments les plus fascinants fut le message de Van Johnson appelé « Et maintenant? » Le postulat était Que faire d’un mouvement qui n’a jamais été fait pour durer? Je ne suis pas sûr que tous ceux qui fréquentent une église APDC actuellement sache que le mouvement qui est devenu les APDC n’était pas censé durer. Pourquoi? Parce que les pionniers des APDC croyaient fermement que Jésus revenait bientôt, et que le temps était court. Il y avait urgence à atteindre autant d’âmes perdues que possible dans le peu de temps qui restait, ce qui stimulait hommes et femmes à agir avec audace pour propager l’évangile aussi loin que possible à travers le Canada. Si vous consultez les archives de l’histoire des APDC, vous verrez qu’il s’agissait d’hommes apparemment intrépides et d’un nombre incroyablement élevé de femmes courageuses qui ont quitté leur famille, leur foyer et leur confort, qui ont pris le train ou leur chariot pour se rendre dans les régions inconnues et non atteintes de notre pays afin d’évangéliser et d’y implanter des églises. Et ils ne l’ont pas fait pour se faire un nom ni pour initier une église « cool », nouvelle et à la mode. Ils l’ont fait parce que Jésus allait revenir et ils savaient que, puisqu’il avait dit « Aller par tout le monde et faites des disciples », ils ne voulaient pas être surpris lors de son retour assis chez eux à se rouler les pouces.

David Wells, notre surintendant général, a insufflé à notre Fraternité la grande vision et responsabilité d’implanter au moins 350 nouvelles églises et lieux de culte d’ici 2020. Il a aussi appelé nos églises existantes à un sens renouvelé de vitalité, de détermination et de mission. Dieu n’a pas placé cette vision sur notre Fraternité pour qu’elle échoue, pas plus qu’il n’a mis cette mission sur nos épaules sans raison. Les APDC ont toujours dépendu du Saint-Esprit pour accomplir de façon surnaturelle ce que nous ne pouvons pas faire dans le monde physique.

Entendre, voir et croire la vision et la mission de notre Fraternité : voilà ce à quoi nous sommes tous appelés, et pas seulement notre leadership.

Quels sont donc la mission et la vision communes que Dieu communique aux pasteurs de notre Fraternité à travers le Canada? Que demande-t-il à son église d’accomplir? En fait, c’est plutôt simple.

Faites-vous vraiment des disciples que je vous ai demandé de le faire?

Et voilà pourquoi c’est important pour vous. Ce n’est pas une question d’ordre général que le Saint-Esprit demande aux pasteurs de se poser au sujet de leur ministère et de leur église. C’est une question qu’il vous pose personnellement. Faites-vous des disciples comme il vous l’a demandé?

Nous avons tous de grandes idées afin de changer le monde. De laisser une marque dans les pages de l’histoire pour quelque grande œuvre extraordinaire que nous aurons accomplie de notre vivant. Mais changer le monde selon Jésus est en fait plutôt simple. À qui avez-vous parlé personnellement de Jésus? Qui, par notre témoignage, la puissance et la direction du Saint-Esprit, est parvenu à une connaissance personnelle du Seigneur? Qui êtes-vous actuellement en train d’accompagner vers une foi et une confiance plus grande en notre Seigneur? Si vous ne pouvez répondre à cette question par un nom, alors vous avez besoin de prier que Dieu vous montre qui il a placé dans votre vie et que vous avez négligé. Je vous garantis que Dieu vous a placé dans votre province, votre ville et votre quartier pour qu’un nom soit sur vos lèvres quand vous lisez ces questions. Si vous avez lu ces questions en vous disant : « Ce n’est pas mon job, c’est celui du pasteur », vous êtes vraiment passé à côté de ce que signifie être chrétien.

« Et voici ce que je demande dans mes prières : c’est que votre amour augmente de plus en plus en connaissance et en pleine intelligence pour que vous puissiez discerner ce qui est essentiel. Ainsi vous serez purs et irréprochables pour le jour de Christ, remplis du fruit de justice qui vient par Jésus-Christ à la gloire et à la louange de Dieu. » (Philippiens 1.9-11)

« Le fruit que porte le juste est un arbre de vie et le sage gagne des âmes. » (Proverbes 11.30)

PartagezBeaucoup d’entre nous ont lutté pour vivre fidèlement pour le Seigneur. Nous avons prié pour de l’amour, de la connaissance et une révélation plus profonde. Nous voulons avoir du discernement et mener une vie pure, irréprochable et couverte par son sang. Mais avons-nous prié pour être rempli du fruit de justice? Avons-nous prié que nous soyons tellement remplis de la vie abondante que nous puissions offrir ce fruit aux autres et qu’ils puissent le partager avec nous? S’il est admirable de vivre dans la fidélité, Dieu ne nous a pas seulement appelés à vivre fidèlement, mais aussi à mener une vie féconde.

Jordan Hageman est une contributrice régulière du magazine testimony. Photo © istockphoto.com.

Tags:

No comments yet.

Your Opportunity to Share and Inspire Others