La maison du Père

Établir la confiance, partager Christ

Une entrevue avec Debbie Kunst

La maison du Père : établir la confiance, partager Christ

Father’s House (La maison du Père) est une implantation d’église de l’assemblée Evangel Assembly à Edmonton, ayant pour but d’atteindre la population du centre ville. Leur mot d’ordre est de les aider à « trouver et partager la liberté par l’amour de Christ ». Debbie Kunst nous donne un aperçu de ce que Dieu fait avec et par eux pour apporter l’espoir de l’évangile à ceux qu’ils rencontrent, ainsi qu’une aide pratique face à leurs besoins.

Comment l’idée de votre action pour atteindre les autres a-t-elle été conçue?

Il y a 16 ans de cela, on m’a demandé de m’occuper de l’évangélisation dans le cadre de notre église. Evangel Pentecostal Assembly était dans les banlieues d’Edmonton. Nous étions une grande église située dans un secteur plutôt aisé et confortable. J’ai commencé à mettre sur pied une équipe intéressée à atteindre le centre ville d’Edmonton. Nous voulions ainsi nous rendre où se retrouvent les pauvres et les sans-abri de notre ville dans le but de leur communiquer le message de l’amour de Christ.

Quels sont ceux qui se sont joints à l’équipe et qui ont contribué à la diriger et la rendre possible?

L’équipe qui s’est réunie était très diverse. Ce fut d’abord quelques femmes, deux ou trois hommes, mon fils, ma fille et quelques-uns de leurs amis. Nous savions que nous ne pouvions pas partir les mains vides; nous avons donc préparé quelques sandwichs, du chocolat chaud et une table pliante sur laquelle les servir. Nous nous étions réunis pour planifier et prier plusieurs soirs, puis un soir nous sommes enfin allés sur le terrain. Honnêtement, je ne savais pas trop vers quoi nous allions, mais je sentais que Dieu allait nous diriger vers le bon endroit… et c’est ce qu’il a fait!

Qu’est-ce qui vous a le plus encouragé et qu’est-il arrivé en suite?

Dès le début du projet, nous avons réalisé que nous ne pourrions pas faire cela pendant quelques semaines ou quelques mois pour disparaître ensuite dans la nature! Nous étions là pour établir des relations avec les gens afin qu’ils puissent nous faire confiance. Nous ne pouvions pas les lâcher! Très rapidement, ce service s’est développé au point que nous nourrissions 150 personnes qui faisaient la queue sur tout un bloc de la rue. Quelqu’un s’est proposé pour préparer des plats chauds; une équipe de femmes a fait 450 sandwichs, et nous avons commencé à donner des vêtements, des chaussures, des couvertures, des effets de toilette et des Bibles! Il semblait que nous avions à peine ouvert la bouche pour demander quelque chose à Dieu qu’il nous l’avait déjà accordé! Un soir, à nos débuts, un homme est venu me demander des bottes. Nous n’avions à ce moment-là que peu de vêtements à offrir. Je lui ai donc expliqué que nous n’avions pas de bottes mais allions demander à Dieu de nous en fournir. Nous nous sommes mis en cercle pour prier et alors même que nous priions, un membre de l’équipe m’a tapé sur l’épaule : « Debbie, regarde! » Un homme venait de passer avec son SUV et avait ouvert son coffre en disant : « J’ai des bottes à vous donner. Est-ce que ça peut vous être utile? » Elles étaient neuves, encore dans les boîtes avec différentes tailles. Cet homme avec lequel nous avions prié est rentré chez lui en ayant chaud aux pieds et tout émerveillé de voir à quel point Dieu l’aimait! Dieu continue de pourvoir aux besoins de façons étonnantes.

Qu’est-ce qui vous a le plus surpris?

Quand nous avons entrepris ce projet, il semblait qu’il n’y avait que des femmes pour soulever et porter les boîtes pesantes de nourriture et de vêtements. J’ai alors commencé à crier à Dieu de nous envoyer quelques hommes. Il l’a fait! Un de nos jeunes adultes avait commencé à travailler pour Jeunesse pour Christ. Il commença à amener des jeunes étudiants afin d’ « aider à nourrir les sans-abri ». Nous avons bientôt vu de 12 à 15 jeunes nous rejoindre. En fin de compte, cette initiative a permis de toucher plusieurs d’entre eux avec l’évangile. Beaucoup de ces jeunes ont découvert Jésus et ainsi grandi dans leur foi. Aujourd’hui, il y a beaucoup plus d’hommes que de femmes dans notre équipe du centre ville le mardi soir.

Le plus étonnant est qu’il y a quatre ans, Evangel a décidé d’implanter une église. Devinez où elle a été établie? En plein centre ville d’Edmonton! J’y suis à présent à temps plein avec une assemblée pleine d’amour qui continue de tendre la main aux gens du quartier. Qui aurait pu savoir?

Comment encourageriez-vous d’autres qui désirent voir Dieu toucher le cœur des gens dans d’autres localités partout au Canada?

Qu’entendez-vous Dieu vous dire? Quels rêves, quelles visions ou idées flottent dans votre cœur? N’ayez pas peur de vous jeter à l’eau, même si c’est sur la pointe des pieds! Cherchez ceux qui sont prêts à vous accompagner et qui partagent le même rêve. Soyez prêts à garder le cap et n’abandonnez pas trop vite. Assurez-vous de savoir quel est votre objectif précis. Que visez-vous? Comment mesurerez-vous votre réussite? Ce projet sera-t-il à la gloire de Dieu? Et priez. Ne cessez pas de prier. Ne tenez jamais la bénédiction et la provision divines pour acquises. Gardez Dieu au centre de ce que vous faites. Et n’oubliez pas qu’il en fait toujours plus que ce vous ne verrez! Parfois, il vous laisse avoir juste un aperçu de ce qu’il accomplit, et c’est déjà quelque chose de merveilleux!

ShareEveryDay_French_Colour

Debbie Kunst est pasteure principale de l’église Father’s House à Edmonton, Alberta. Visitez http://www.edmontonfathershouse.org/info.html. Photo © istockphoto.com.

No comments yet.

Your Opportunity to Share and Inspire Others