Ceci est important

Ceci est important

by David Wells

Que vous soyez parent, grand-parent, étudiant, pasteur, leader de jeunesse ou de jeunes adultes, ou membre d’une église, vous devez lire ceci. C’est important.

Une étude conduite en 2007 par LifeWay Research a révélé que « …plus des deux tiers des jeunes adultes qui fréquentent une église protestante pendant au moins un an lors de leurs études secondaires cesseront d’y aller régulièrement pendant au moins un an entre l’âge de 18 et 22 ans. Dans la plupart des cas, cette décision n’a pas été prise longtemps à l’avance. Seulement 20% de ces jeunes adultes qui cessent d’aller à l’église disent avoir décidé de ne plus y aller au moins pour un temps dès leur secondaire terminé.»[1]

Faites le calcul avec moi. La communauté évangélique au Canada – ce qui inclut notre famille pentecôtiste – est en contact avec environ 10% des enfants et des jeunes de ce pays. De ces 10%, 7 sur 10 s’en éloigneront au moins pour un temps pendant qu’ils sont de jeunes adultes. Cela signifie que 97% des jeunes adultes canadiens n’ont jamais eu de contact avec la vie de l’église ou ont choisi de prendre leurs distances.

Il est capital que nous parvenions à atteindre les plus de six millions d’enfants et de jeunes Canadiens qui n’ont actuellement aucun contact avec l’église. Nous devons tout mettre en œuvre pour nous impliquer et soutenir les personnes et les ministères dont la priorité est de voir des jeunes découvrir une foi vivante en Jésus. Mais il nous faut aussi relever le défi de retenir les enfants et les jeunes avec lesquels nous sommes déjà en contact. Pour commencer, comprenons bien pourquoi ces jeunes adultes s’éloignent de l’église.

Selon cette étude de LifeWay, cet éloignement est dû à trois raisons principales :

1. Les changements de situation dans la vie : L’étude indique ceci : « Les changements de la vie ou de situations poussent les jeunes à quitter l’église. En fait, 97% de ceux qui la quittent mentionnent une ou plusieurs situations précises en rapport avec des changements de situation dans leur vie qui les a amenés à quitter l’église. Six des 10 premières raisons sont en rapport avec des changements de situation. En fait, la raison la plus fréquente est un changement qu’ils s’imposent à eux-mêmes : « Je voulais juste faire une pause avec l’église» (27%).[2]  Il est important de noter que 25% de ces jeunes ont cessé d’y aller suite à un déménagement, en général pour aller à l’université. 23% des jeunes interrogés invoquèrent des raisons en rapport avec le travail.

2. L’église elle-même ou ses leaders : 58% de ceux qui ont quitté l’église ont choisi au moins une des 14 réponses en rapport avec l’église ou le pasteur. La réponse la plus fréquente fut : « Les membres de l’église étaient tellement condamnant ou hypocrites » (26%). Un autre 20% ont dit : « Je ne me sens pas connecté avec les gens de mon église ».

3. Une crise de foi et/ou concernant la façon dont l’église pratique sa foi : Selon 52% des décrocheurs, « les croyances religieuses, éthiques ou politiques de l’église » ont contribué à leur départ. Certains ne se sentaient pas en harmonie avec les positions de l’église sur les questions politiques ou sociales (18%) ou concernant les principes de morale ou éthiques (16%). 16% ont dit ne pas vouloir être associés à la religion organisée tandis que près de 15% invoquèrent le fait qu’ils remettaient en question la foi ou la doctrine.[3]

“Le fait est que beaucoup de jeunes adultes passeront par une saison de combats quant à leur foi et leur relation avec l’église. Si nous devons avoir de bonnes stratégies pour prendre soin d’eux et les contacter, nous devons aussi les aider à répondre aux questions qu’ils se posent par rapport à la foi, à l’église et aux choix moraux du quotidien.”

En se basant sur ces résultats, permettez-moi ce constant qui peut paraître évident : Nous devons garder le contact avec les jeunes adultes pendant ces périodes de changement de l’existence.

Beaucoup d’entre vous qui lisez ces lignes avez un membre de votre famille ou de votre groupe de jeunes ou de jeunes adultes qui se préparent à déménager cet automne, que ce soit pour les études ou le travail. Faites quelque chose! Aidez-les à entrer en contact avec des personnes qui vont les entourer et les encourager dans leur cheminement spirituel. Le jeune part-il dans une ville universitaire? Alors en tant que parent, pasteur ou leader de jeunesse ou d’église, vous devez vous faire un devoir prioritaire de trouver un ministère sur le campus ou une église locale afin de favoriser une prise de contact personnelle et relationnelle. Faites-le rapidement ! La plupart des étudiants qui ne prennent pas contact avec d’autres chrétiens les deux premières semaines après leur installation ne le font pas du tout.

Si vous vivez dans une communauté où les étudiants et jeunes employés viennent s’installer, vous êtes dans l’obligation devant Dieu de leur ouvrir votre cœur et votre maison. À vous d’élaborer des stratégies pour les intégrer dans votre vie et votre ministère. Et les églises qui les reçoivent ont besoin de la coopération des églises d’où ces jeunes partent. Un de mes bons amis se lamentait de ce qu’après avoir clairement communiqué leur volonté d’accueillir les nouveaux jeunes adultes arrivant en ville, aucune des églises concernées dans la région ne les avait mis en contact avec leurs jeunes venus étudier ou travailler. C’est à vous d’appeler!

Le fait est que beaucoup de jeunes adultes passeront par une saison de combats quant à leur foi et leur relation avec l’église. Si nous devons avoir de bonnes stratégies pour prendre soin d’eux et les contacter, nous devons aussi les aider à répondre aux questions qu’ils se posent par rapport à la foi, à l’église et aux choix moraux du quotidien. La formation spirituelle passe forcément par des personnes qui auront une influence cohérente par leur vie et leur enseignement, pleins de grâce et de vérité. Nous ne pouvons pas attendre que nos jeunes adultes soient confrontés à cette remise en question des valeurs de la vie selon Jésus. Dans nos foyers comme par nos ministères auprès d’eux, nous devons dès maintenant en faire des disciples !

Fondamentalement, nous devons faire face à un bouleversement qui se vit dans la sphère spirituelle. Un des aspects encourageants de l’étude de LifeWay est l’observation suivante : « Beaucoup de ceux qui décrochent de l’église finissent par y retourner. Parmi les décrocheurs qui ont maintenant entre 23 et 30 ans, 35% d’entre eux reviennent actuellement à l’église deux fois par mois ou plus. Un autre 30% s’y rend de façon plus sporadique. En tout, environ deux tiers de ceux qui ont quitté l’église finissent par y revenir jusqu’à un certain point ».[4] Je crois que le Seigneur entend les prières des parents, des grands-parents, des pasteurs et des ministères de prière. Je crois que, par son Esprit, il maintient sa Parole vivante et active dans le cœur et l’esprit des jeunes adultes. Et je crois que Dieu peut utiliser des gens qui ont le cœur ouvert pour renouveler un sens d’engagement et d’appartenance chez nos jeunes adultes. Continuez à les aimer! Continuez à prier!

Seigneur, tu sais combien nous aimons passionnément les enfants, les jeunes et jeunes adultes qui tu nous as confiés. Entends notre cri, réponds à notre prière, et attire à toi ceux que nous t’apportons par leur nom afin qu’ils aient une foi profonde, vivante et dynamique en toi. Pour ta gloire et notre joie. Amen.

ShareEveryDay_French_Colour

Cet article a été écrit par David Wells, surintendant général des Assemblées de la Pentecôte du Canada.

Cet article de David Wells est paru dans le numéro d’août/septembre 2011 de testimony, la publication mensuelle des Assemblées de la Pentecôte du Canada. ©2011 Les Assemblées de la Pentecôte du Canada. Photo © istockphoto.com.

[1]. “LifeWay Research Uncovers Reasons 18- to 22-Year-Olds Drop Out of Church,” http://www.lifeway.com/article/165949 (*Note: LifeWay Research of Nashville, TN, est un organisation de recherche chrétienne fiable. Le Dr Ed Stetzer, directeur de LifeWay Research, est un conférencier souvent invite dans nos évènements APDC. Leurs recherches sur ce sujet sont assez poussées et couvrent autant le Canada que les États-Unis.)

[2]. Ibid.

[3]. “Church Dropouts: How Many Leave Church between ages 18-22 and Why?” (LifeWay Research presentation, Spring 2007).

[4]. “Reasons 18- to 22-Year-Olds Drop Out of Church.”

Tags:

No comments yet.

Your Opportunity to Share and Inspire Others